Passés Futurs - Revue - Numéro 2
Responsabilités publiques de l'historien

Voici le deuxième numéro de la revue Passés Futurs.

 

Dans le sillage ouvert par le premier, l’ensemble des textes recueillis ici s’interrogent sur les multiples usages du passé dans l’espace public, les interactions et confrontations entre les différentes formes de connaissance du passé et la responsabilité que les historiens (et plus généralement les intellectuels) ont dans ce processus.

 

Cette deuxième édition a été préparée par la partie sud-américaine du comité de rédaction de la revue. Ce fait explique la plus grande présence de cas issus de ce contexte parmi les analyses et les débats proposés.

 

Nous n'avons pas été motivés par une perspective locale ou provinciale, et nous espérons que ce sera évident dans la façon d’approcher ces problèmes. Nous n’aspirons pas à une vision globale simpliste, constituée comme une collection de thèmes curieux. Bien au contraire, nous voudrions dévoiler les liens entre les problèmes et les approches de différentes sources, observer les mêmes problèmes d'un point de vue croisé, avec la conviction qu'il est difficile de comprendre ce que nous voulons étudier si nous ne l'observons pas, au moins expérimentalement, à partir de points de vue multiples.

  • Numéros (2)
  • Dossiers
  • Tous les objets
Numéro 2
Responsabilités publiques de l'historien

Voici le deuxième numéro de la revue Passés Futurs.

 

Dans le sillage ouvert par le premier, l’ensemble des textes recueillis ici s’interrogent sur les multiples usages du passé dans l’espace public, les interactions et confrontations entre les différentes formes de connaissance du passé et la responsabilité que les historiens (et plus généralement les intellectuels) ont dans ce processus.

 

Cette deuxième édition a été préparée par la partie sud-américaine du comité de rédaction de la revue. Ce fait explique la plus grande présence de cas issus de ce contexte parmi les analyses et les débats proposés.

 

Nous n'avons pas été motivés par une perspective locale ou provinciale, et nous espérons que ce sera évident dans la façon d’approcher ces problèmes. Nous n’aspirons pas à une vision globale simpliste, constituée comme une collection de thèmes curieux. Bien au contraire, nous voudrions dévoiler les liens entre les problèmes et les approches de différentes sources, observer les mêmes problèmes d'un point de vue croisé, avec la conviction qu'il est difficile de comprendre ce que nous voulons étudier si nous ne l'observons pas, au moins expérimentalement, à partir de points de vue multiples.

Numéro 2
Responsabilités publiques de l'historien

Voici le deuxième numéro de la revue Passés Futurs.

 

Dans le sillage ouvert par le premier, l’ensemble des textes recueillis ici s’interrogent sur les multiples usages du passé dans l’espace public, les interactions et confrontations entre les différentes formes de connaissance du passé et la responsabilité que les historiens (et plus généralement les intellectuels) ont dans ce processus.

 

Cette deuxième édition a été préparée par la partie sud-américaine du comité de rédaction de la revue. Ce fait explique la plus grande présence de cas issus de ce contexte parmi les analyses et les débats proposés.

 

Nous n'avons pas été motivés par une perspective locale ou provinciale, et nous espérons que ce sera évident dans la façon d’approcher ces problèmes. Nous n’aspirons pas à une vision globale simpliste, constituée comme une collection de thèmes curieux. Bien au contraire, nous voudrions dévoiler les liens entre les problèmes et les approches de différentes sources, observer les mêmes problèmes d'un point de vue croisé, avec la conviction qu'il est difficile de comprendre ce que nous voulons étudier si nous ne l'observons pas, au moins expérimentalement, à partir de points de vue multiples.

Type