Passés Futurs - Revue - Numéro 8
Ce que les artistes font à l'histoire

Si pour Nietzsche l’art exige l’oubli, de nombreux artistes cultivent aujourd’hui la mémoire, et certains d’entre eux se proposent même comme les véritables médiateurs du passé. Ils convoquent archives et témoignages en quête d’une vérité longtemps enfouie derrière une histoire « officielle », ou qui passe pour telle. Quelles sont les motivations de ces ressaisies de certains moments de l’histoire ? Comment les différentes traces de ces temps perdus sont-elles utilisées, sélectionnées, recoupées ? Quelles sont les stratégies adoptées pour restituer ces passés ? Voici quelques-unes des questions abordées par les auteurs de ce dossier consacré aux usages artistiques de l’histoire, de la Deuxième Guerre mondiale à nos jours.

 

Dossier coordonné par Olivier Abel, Thomas Hirsch et Sabina Loriga

 

décembre 2020

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Femmes, genre et sciences sociales

Les entretiens et l'article présentés ici proposent une pluralité de méthodes pour l'étude du genre en sciences sociales, via des disciplines et des contextes différents (le travail, la politique, la guerre). Ils ont pour point commun leur effort exemplaire de réflexivité. Ils mettent en évidence le fait que l'étude du genre est une condition prioritaire de compréhension de l'ensemble des processus sociaux et historiques étudiés par les sciences sociales du politique.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Faire des sciences sociales

Guidés par quelques intuitions et armés de leur réflexivité, les chercheurs en sciences sociales construisent leurs objets, élaborent des dispositifs d'enquête, interprètent les données de terrain. La démarche scientifique est ainsi une contribution à l'interprétation du monde.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Sciences sociales et migrations

Au cœur de l’actualité, enjeux publics et politiques majeurs mais aussi objets de débats et d’instrumentalisations sans cesse renouvelées, les migrations se sont depuis longtemps imposées à l’attention des chercheurs en sciences sociales. En témoignent ici l’histoire comparée des mouvements migratoires défendue par Nancy Green, l’approche ethnographique des zones frontalières par Chowra Makaremi, et l’analyse des migrations contraintes dans les espaces soviétique par Catherine Goussef.