Transfuges de sexe. Sociologie des mobilités de genre
  • Interview with Emmanuel Beaubatie — Sociologue, chargé de recherche — CNRS (CESSP)
Au cours du siècle dernier, les parcours de changement de sexe ont gagné en visibilité dans la médecine, le droit et la théorie de la sexualité. « Les trans’, écrit Emmanuel Beaubatie, sont des personnes qui ne se reconnaissent pas dans la catégorie de sexe qui leur a été assignée et qui entreprennent d’en changer ». Comment se déroule cette expérience de transition? Quelles inégalités touchent celles et ceux qui l’entreprennent ? Quelles sont aujourd’hui les contraintes imposées par la médecine et le droit ? Pour Emmanuel Beaubatie, sociologue, les trajectoires trans’ relèvent avant tout du passage de frontière sociale.
Summary
Au cours du siècle dernier, les parcours de changement de sexe ont gagné en visibilité dans la médecine, le droit et la théorie de la sexualité. « Les trans’, écrit Emmanuel Beaubatie, sont des personnes qui ne se reconnaissent pas dans la catégorie de sexe qui leur a été assignée et qui entreprennent d’en changer ». Comment se déroule cette expérience de transition? Quelles inégalités touchent celles et ceux qui l’entreprennent ? Quelles sont aujourd’hui les contraintes imposées par la médecine et le droit ? Pour Emmanuel Beaubatie, sociologue, les trajectoires trans’ relèvent avant tout du passage de frontière sociale.
Interview published on 02-09-2022
Last modified on 10-25-2022
Original language: French
  • Biography
  • Bibliography of Emmanuel Beaubatie
  • Thematic bibliography

Emmanuel Beaubatie est sociologue, chargé de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po et à l’École des hautes études en science sociales. Il est l’auteur de Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre (2021), un ouvrage issu de sa thèse sur les parcours trans’ en France. Il travaille désormais sur les mobilités et la diversité de genre à l’échelle de l’ensemble de la population.

2021, Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre, Paris, La Découverte.

 

2021, « Le genre pluriel. Approches et perspectives pour complexifier le modèle femme/homme en sciences sociales », Cahiers du genre, vol. 1, n° 70, p. 51-74.

 

2021, « Qui a le droit d’étudier le genre et comment ? Réflexions sur le point de vue situé et la catégorisation du sexe à partir d’une enquête par méthodes mixtes sur les trans’ », Bulletin de méthodologie sociologique, vol. 153, n° 1, p. 106-126.

 

2021, « Les trans’, la médecine et le droit. Une approche sociologique du changement de sexe en France », in Brunet L. Catto M. et Mazaleigue-Labaste J., L’identité sexuée. Apparence, corps, assignations, Paris, Éditions Mare et Martin.

 

2020, « La multiplicité du genre », La Vie des idées, 6 mars [en ligne].

 

2020, « Des trans’ chez les féministes. Retour critique sur cinquante ans de controverse », Revue du crieur, vol. 2, n° 16, p. 140-147.

 

2019, « Changer de sexe et de sexualité. Les significations genrées des orientations sexuelles », Revue française de sociologie, vol. 60, n° 4, p. 621-649.

 

2019, « L’espace social du genre. Diversité des registres d’action et d’identification dans la population trans’ en France », Sociologie, vol. 10, n° 4, p. 395-414.

 

2019, « L’aménagement du placard. Rapports sociaux et invisibilité chez les hommes et les femmes trans’ en France », Genèses. Sciences sociales et histoire, vol. 1, n° 114, p. 32-52.

 

2016, « Psychiatres normatifs versus trans’ subversifs ? Controverse autour des parcours de changement de sexe », Raisons politiques, vol. 2, n° 62, p. 131-142.

 

2016, « Trans’ », in Rennes J. (dir.), Encyclopédie critique du genre. Corps, sexualité, rapports sociaux, La Découverte.

 

2014, « Gender identities and sex reassignment surgery in the Trans population : a survey study in France », Archives of sexual behavior, vol. 43, n° 8, p. 1491-1501. Avec Alain Giami.

Alessandrin A., Sociologie des transidentités, Paris, Le Cavalier Bleu, 2018.

Baril A., « Francophone Trans/Feminisms : Absence, Silence, Emergence », Transgender Studies Quarterly, vol. 3, n° 1, 2016, p. 40-47.

Clochec P. et Grunenwald N., Matérialismes trans, Éditions Hystériques et associé.e.s, 2021.

Halberstam J., Trans. A Quick and Quirly Account of Gender Variability, Berkeley, University of California Press, 2018.

Meyerowitz J., How Sex Changed. A History of Transsexuality in the United-States, Cambridge, Harvard University Press, 2004.

Namaste V., Invisible lives, The Erasure of Transsexual and Transgendered People, Chicago, University of Chicago Press, 2000.

Schilt K., Just One of the Guys ? Transgender Men and the Persistence of Gender Inequality, Chicago, University of Chicago Press, 2010.

 

Schilt K., Lagos D., « The Development of Transgender Studies in Sociology », Annual Review of Sociology, vol. 23, 2017, p. 425-443.

 

Schilt K., Westbrook L., « Doing Gender, Doing Heteronormativity: “Gender Normals”, Transgender People, and the Social Maintenance of Heterosexuality », Gender & society, vol. 23, n° 4, 2009, p. 440-464.

Serano J., Whipping Girl: A Transsexual Woman on Sexism and the Scapegoating of Femininity, Seal Press, New York, 2007.

Stryker S., Whittle S., The Transgender studies reader, NY, Routledge, 2006.

 

Stryker S., Transgender History, Berkeley, Seal Press, 2008.