Lordre des sexes en politique
  • Entretien avec Frédérique Matonti — Professeure de Science politique — Université Paris 1 (CESSP)
Si les femmes sont, grâce à l’application – relative – de la loi de juin 2000 dite « loi de parité », plus nombreuses qu’avant dans le monde politique, les représentations à leur égard n’ont guère changé. Par une sorte de retour de bâton paradoxal, les femmes politiques de l’ère paritaire sont de plus en plus renvoyées à leurs rôles sociaux traditionnels (filles, épouses, mères) et aux stéréotypes genrés. Leurs corps, leurs vêtements, leurs vies conjugale et familiale sont ainsi plus largement commentés que leur action. Adossé à une socialisation commune « genrée », co-construit par les médias et les communicants, ce cadrage, que Frédérique Matonti qualifie d’« Harlequin » en ce qu’il impute aux émotions et à la sensiblerie leur volonté d’agir, est structurant : par effet de répétition, il contribue à délégitimer les femmes politiques et, au-delà, à reproduire l’ordre des sexes. De même, les hommes politiques sont soumis eux aussi, de manière accrue, à une exigence genrée : celle de virilité.
Résumé
Partie prenante des enquêtes de sociologie politique lancées dès le début des années 2000 autour de la mise en œuvre de la loi dite « de parité », Frédérique Matonti s’intéresse ici aux discours ordinaires sur les professionnels de la politique. Ceux des journalistes et des humoristes les renvoient tout particulièrement aux stéréotypes de genre qui sortent ainsi, de manière paradoxale, largement renforcés par l’augmentation quantitative du nombre de femmes entrées en politique depuis l’application de la loi.
Interview published on 31-03-2018
Last modified on 06-06-2023
Langue originale : French Lire la version English
  • Biographie
  • Bibliographie de Frédérique Matonti
  • Bibliographie thématique

Frédérique Matonti est politiste et professeure à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ancienne élève de l’ENS de Sèvres (Lettres 1978), elle est agrégée de philosophie (1985) et agrégée de science politique (1999). Elle a successivement enseigné à l'École normale supérieure, à l'université Paris-XIII, à l'université de Nantes et à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle codirige aux Editions de la Sorbonne la collection «  Sciences sociales du politique » avec Antoine Vauchez.

OUVRAGES

 

 

- Comment sommes-nous devenus réacs ?, Paris, Fayard, 2021.

 

- Le Genre présidentiel. Enquête sur l’ordre des sexes en politique, Paris, La Découverte, Coll. « Genre et sexualités », 2017.

 

- Avec Dominique Damamme, Boris Gobille, Bernard Pudal (dir.), Mai-Juin 68, Paris, Éditions de l’Atelier, 2008.

 

- Avec Catherine Achin et al., Sexes, genre et politique, Paris, Economica, 2007.

 

- La Démobilisation politique (dir.), Paris, La Dispute, coll. « Pratiques politiques », 2005.

 

- Intellectuels communistes : une sociologie de l’obéissance politique, La Nouvelle Critique (1967-1980), Paris, La Découverte, coll. « Espace de l’Histoire », 2005.

 

- Hérault de Séchelles. Les Infortunes de la beauté, Paris, La Dispute, coll. « Instants », 1998.

 

 

 

COORDINATION DE NUMÉROS DE REVUE

 

 

- Avec Laurent Jeanpierre, coordination de l’Atelier « Elections » sur Politika.io, 2021-2023.

 

- Avec Mathieu Hauchecorne, coordination de « Actualités de l’histoire sociale des idées politiques », Raisons politiques, n°67, août 2017.

 

- Avec Sandrine Lévêque, coordination de « Politiques sexuelles », Politix, n°107, 3/2014.

 

- Avec Sébastien Chauvin et Alexandre Jaunait, coordination de « Consentement sexuel », Raisons politiques, n° 46, mai 2012.

 

- Avec Speranta Dimitru, coordination de « Libres… plus ou moins. Mesures et concepts de la Liberté », Raisons politiques, n°43, août 2011.

 

- Avec Gisèle Sapiro, coordination de « Engagements Intellectuels », Actes de la recherche en sciences sociales, n°176-177, mars 2009.

 

- Avec Lucie Bargel, Magali Della Sudda, coordinat2ion de « Enquêtes de genre », Sociétés & Représentations, n° 24, novembre 2007.

 

- Avec Franck Poupeau, coordination de « Le Capital militant (2) », Actes de la Recherche en sciences sociales, n° 158, juin 2005.

 

- Avec Daniel Mouchard, coordination de « Théories en crise », Raisons politiques, n° 18, mai 2005.

 

- Avec Franck Poupeau et la collaboration de Jean-Pierre Faguer, coordination de « Le Capital militant (1) », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 155, décembre 2004.

 

- Avec Paul Aron et Gisèle Sapiro, Coordination du numéro spécial « Le réalisme socialiste en France », Sociétés & Représentations, n°15, décembre 2002.

 

-Coordination du numéro spécial « Artistes/politiques », Sociétés & Représentations, n° 11, février 2001.

 

 

 

ARTICLES DANS DES REVUES À COMITÉ DE LECTURE

 

 

- « De l’histoire conceptuelle à la pensée critique. Quelques hypothèses sur la réception française de Quentin Skinner », Raisons politiques, 2024, n°93, février, p. 31-57.

 

- « Intellectuels et hégémonie de l’idéologie réactionnaire », Sociologie,  2023, vol. 14, n.°1 p. 95-101.

 

- « Le rocher de Sisyphe. Publier des œuvres complètes dans les maisons d’éditions communistes », Mil-neuf-cent. Revue d’histoire intellectuelle, 2022, n°40, p. 102-121.

 

- « Ici tout commence, un roman d’éducation morale collective », Saison. La revue des séries, 2022, n°3, p. 15-30.

 

- « Le vêtement en politique. Représentation, ressemblance et faux pas », Travail, genre & société, 2019, n°41, p. 87-104.

 

- « Premières réceptions françaises du formalisme : retour sur Théorie de la littérature », Communications, 2018, n°103, p. 41-53.

 

- « Adultère présidentiel et politisation. Vers une politique de la vérité à la française ? », Politix, « Politiques sexuelles », 2014, n°107,p. 117-142.

 

- « Kolakowski le Polonais, au miroir français. Dialogue avec Krysztof Pomian », Archives de sciences sociales des religions, 2014, n°166, avril-juin, p. 17-34.

 

- « Les Paradoxes du stigmate. Les représentations médiatiques de Marine Le Pen », Genre, sexualité & société, « Hors série n°2. Présidentielle 2012 », 2013. 

 

- « Plaidoyer pour une histoire sociale des idées politiques », Revue d’histoire moderne & contemporaine, 2012, Vol. 59, n°4 bis, « Regards sur l'histoire intellectuelle », p. 85-104.

 

- « Les mots pour (ne pas) le dire. Viol, consentement, Harcèlement, les médias face aux affaires Strauss-Kahn », Raisons politiques, 2012, n°46,  p. 13-45.

 

- « La méthode skinnerienne ou ce que l’histoire nous apprend du concept de liberté », Raisons politiques, 2011, n° 43, p. 133-150.

 

- « Entre Moscou et Prague, les premières réceptions des formalistes russes par les communistes français » (1967-1971), Langages, 2011, n°182, p. 69-81 [voir traductions en 2015].

 

- « L’anneau de Mœbius. La réception en France des formalistes russes », Actes de la recherche en sciences sociales, 2009, p. 52-67.

 

- Avec Delphine Dulong, « Comment devenir un(e) professionnel(le) de la politique. L’apprentissage des rôles au Conseil Régional d’Île-de-France », Sociétés & Représentations, 2007, n° 24, p. 251-267.

 

- « Francs-tireurs ou partisans : les historiens communistes français et britanniques », Revue d’histoire moderne & contemporaine, 2006, Vol. 53, n°4 bis, supplément, p. 80-87.

 

- « Une nouvelle critique cinématographique », Actes de la Recherche en sciences sociales, 2006, n°161-162, p. 66-79.

 

- « La politisation du structuralisme. Une crise dans la théorie », Raisons politiques, 2005, « Théories en crise », n° 18, p. 49-71.

 

- « “Il faut observer la règle du jeu”. Réalisme socialiste et contrebande littéraire : La Place Rouge de Pierre Courtade », in Sociétés & Représentations, 2002, n°15, p. 293-306.

 

- « La colombe et les mouches. Joliot-Curie et le pacifisme des savants », Politix, 2002, n° 58, p. 109-140.

 

- Avec Benoît Lambert, « Un théâtre de contrebande, quelques hypothèses sur Vitez et le communisme », Sociétés & Représentations, 2001, n°11, p. 379-406.

 

- « “Les garde-fous”. Trajectoires biographiques et obéissance politique : l’exemple du groupe dirigeant de La Nouvelle Critique », Le Mouvement social,1999, n° 186, p. 23-43.

 

- « Les “Bricoleurs”. Les cadres politiques de la raison historienne : l’exemple de La Nouvelle Critique », Politix, 1996, n° 36, p. 95-114.

 

- « “Ne nous faites pas de cadeaux”. Une enquête sur des intellectuels communistes », Genèses,1996, n° 25, p. 114-127.

 

 

 

CHAPITRES D’OUVRAGES

 

 

- « Hérault de Séchelles ou la masculinité hégémonique en révolution », in Delphine Dulong et Anne-Catherine Wagner, (dir.), Le Gouvernement des conduites masculines, Paris, Éditions de la Sorbonne, coll. « Sciences sociales du politique », 2024.

 

- « Famille du care. Une première réception française du care entre philosophie et polémique politico-médiatique » in Isabelle Clair et Elsa Dorlin (dir.), Photo de famille. Penser des vies intellectuelles d’un point de vue féministe, Paris, EHESS, coll. « En temps & lieux », 2022, p. 329-345.

 

- « Les “techniques du corps” des intellectuelles déportées », in Brigitte Gaïti et Nicolas Mariot (dir.) in Intellectuels empêchés ou comment penser dans l’épreuve, Lyon, ENS Éditions, 2021, p. 63-85.

 

- « Althusser Louis » in Dictionnaire international Bourdieu, Paris, CNRS Éditions, 2020, p. 19-21. Version numérique, « Bourdieu et Althusser » in Politika.io.

 

- Avec Sandrine Lévêque, « Birgitte Nyborg ou l’impossible réussite des femmes en politique. Ce que Borgen nous dit du genre en politique », in Rémi Lefebvre et Emmanuel Taïeb, Louvain-la-Neuve, De Boecq, 2020, p. 173-186.

 

- « Retour sur un événement sans précédent. Le procès de Louis XVI », in Claire Brunet, Frédérique Ildefonse et Sandra Laugier (dir.), Variations Claude Imbert, éd. T&P Publishing, 2018, p. 178-190.

 

- « Histoire sociale des idées politiques, crises politiques et catégories de perception », La Consistance des crises. Autour de Michel Dobry, Rennes, PUR, 2018, p. 131-149.

 

- « La fabrique du Programme commun », in Karim Fertikh, Mathieu Hauchecorne, Nicolas Bué, Faire, défaire les programmes. Genèses et réceptions des programmes politiques, Rennes, PUR, 2016, p. 176-180.

 

- Avec Sandrine Lévêque, « Fille, mère, épouse ou concubine. L’institution présidentielle française à l’épreuve des rôles sociaux genrés (2007-2012) », in Anne-Marie Gingras (dir.), Genre, et politique dans la presse en France et au Canada, Québec, Presses de l’Université de Québec, 2014, p. 3-28.

 

- « Corps », in Laure Bereni et Catherine Achin (dir.), Dictionnaire Genre et science politique, Paris, Presses de la FNSP, 2013, p. 129-141.

 

- « De la parité aux minorités visibles », in Eric Fassin et Jean-Louis Halpérin (dir.), Discriminations : pratiques, savoirs, politiques, Paris, La Documentation française, 2009, p. 85-91.

 

- « Entre contraintes politiques et journalistiques : L’Humanité », in Pascal Dauvin et Jean-Baptiste Legavre, Les Journalistes et leurs publics, Paris, La Dispute, 2008, p. 111-131.

 

- Avec Bernard Pudal, « Des Étudiants “révolutionnaires” (1956-1968) – De l’autonomie confisquée aux engagements multiples », in Dominique Damamme, Boris Gobille, Frédérique Matonti, Bernard Pudal, Mai-Juin 68, Paris, Éditions de L’Atelier, 2008, p. 130-143.

 

- « Structuralisme et prophétisme » in Dominique Damamme, Boris Gobille, Frédérique Matonti, Bernard Pudal, Mai-Juin 68, Paris, Éditions de L’Atelier, 2008, p. 172-185.

 

- « Les nouvelles frontières du normal et du pathologique » in Dominique Damamme, Boris Gobille, Frédérique Matonti, Bernard Pudal, Mai-Juin 68, Paris, Éditions de l’Atelier, 2008, p. 158-171.

 

- « Naville et les intellectuels communistes », in Françoise Blum (dir.), Les Vies de Pierre Naville, Villeneuve d’Ascq, Éditions du Septentrion, 2007, p. 142-153.

 

- « Nous les Garçons et les filles. Un cas limite de réception présumée politique », in Isabelle Charpentier (dir.), Comment sont reçues les œuvres. Actualité des recherches en sociologie de la réception et des publics, Paris, Créaphis, 2006, p. 153-163.

 

- Avec Delphine Dulong : « L’indépassable “féminité”. La mise en récit des femmes en campagne », in Jacques Lagroye, Patrick Lehingue, Frédéric Sawicki (dir.), Mobilisations électorales. Le cas des élections municipales de 2001, Paris, PUF, 2005, p. 281-303.

 

- « “Intellectuel responsable” et « intellectuel libre”. La réception de la sociologie de Pierre Bourdieu au PCF », in Patrick Champagne, Louis Pinto et Gisèle Sapiro (dir.), Pierre Bourdieu, sociologue, Paris, Fayard, 2004, p. 351- 368.

 

- « Art, culture et intellectuels de gauche » in Jean-Jacques Becker et Gilles Candar (dir.), Histoire des gauches, Paris, La Découverte, 2004, tome 2, p. 684-702, rééd. 2005.

 

- « Les intellectuels et le Parti : le cas français » in Michel Dreyfus, Bruno Groppo, Claudio Ingerflom, Roland Lew, Claude Pennetier, Bernard Pudal, Serge Wolikow, Le Siècle des communismes, Paris, Éditions de l’Atelier, 2000, p. 405-424, réed. 2004.

 

- « La Déception » in La Misère du Monde sous la direction de Pierre Bourdieu, Paris, Seuil, 1993, p. 569-580, rééd. Poche.

Joan W. Scott, De l'utilité du genre, Paris, Fayard, 2012.

Catherine Achin (dir.), Sexes, genre et politique, Paris, Economica, 2007.