Sur les traces de la Grande Guerre
Entretien avec Stéphane Audoin-Rouzeau — Directeur d'études — EHESS (CESPRA)
Clémentine Vidal-Naquet — Maîtresse de conférences — UPJV (CESPRA)
Pourquoi les troupes partent-elles à la guerre et les populations soutiennent-elles massivement le déclenchement de la Première Guerre mondiale ? À partir de cette question initiale, Stéphane Audoin-Rouzeau a développé une réflexion anthropologique sur le fait guerrier, la violence et la conflictualité contemporaine. Il revient ici sur les circonstances qui l'ont amené à étudier ces questions, en partant des journaux de guerre jusqu'au conflit au Rwanda.
Résumé
Une vie, un parcours de recherche.
Entretien publié le 08-06-2017
Dernière modification le 21-09-2017
Langue originale : French Lire la version English
  • Biographie
  • Bibliographie de Stéphane Audoin-Rouzeau
  • Bibliographie de l'entretien

Depuis 2007, Stéphane Audoin-Rouzeau a développé ses recherches principalement selon quatre axes. Il a prolongé un travail entrepris de longue date sur la Première Guerre mondiale en centrant celui-ci sur les objets de guerre, dans une perspective nettement anthropologique, et a tiré de cette recherche un ouvrage paru chez Armand Colin en 2009.

Parallèlement, ses recherches se sont orientées en direction d’une anthropologie du combat dans la guerre moderne, sujet qui est l’objet de son séminaire principal à l’EHESS et dont il a tiré un ouvrage paru au Seuil en 2008. Ses recherches se sont également centrées sur la question du génocide des Tutsis au Rwanda (1994) à partir de deux terrains effectués sur place en 2008 et 2009 : de ce travail, il a tiré plusieurs articles et la direction d’un numéro de la revue Esprit paru en 2010.

Enfin, depuis trois ans, dans le cadre de son séminaire principal à l'EHESS, son travail s’est orienté plus particulièrement sur la question du « corps guerrier » dans la conflictualité contemporaine.

Une initiation. Rwanda, 1994-2016, Paris, Le Seuil, 2017.

Quelle histoire. Un récit de filiation, 1914-2014. Du côté des femmes, Paris, Le Seuil, 2015.

(avec Hélène Dumas), « Le génocide des Tutsis rwandais vingt ans après », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 122, avril-juin, 2014.

1914-1918. La violence de guerre, Paris, Gallimard/DMPA, 2014.

Quelle histoire. Un récit de filiation, 1914-2014, Paris, Gallimard-Le Seuil, 2013.

(avec Maria Botchkareva, Nicolas Werth), Yashka. Journal d'une combattante russe (1914-1917), Paris, Armand Colin, 2012.

(avec Christophe Prochasson), Sortir de la Grande Guerre. Le monde et l’après-1918, Paris, Tallandier, 2008.

(avec Caroline Fontaine, Annette Becker, Marie-Pascale Prévost-Bault), Les Collections de l’Historial de la Grande Guerre, Paris, Somogy, 2008.

La Guerre au XXe siècle. L’expérience combattante, Paris, Documentation photographique, 2004.

(avec Anette Becker, Leonard Smith), France and the Great War, 1914-1918, Cambridge, Cambridge University Press, 2003.

Cinq deuils de guerre (1914-1918), Paris, Noêsis, 2001.

(avec Anette Becker), 14-18, Retrouver la guerre, Paris, Gallimard, Bibliothèque des histoires, 2000 (traduction anglaise : 1914-1918. Understanding the Great War, Londres, Profile, 2002 ; traduction italienne : La violenza, la crociata, il lutto, La Grade Guerra e la storia del Novecento, Turin, Einaudi, 2002).

Combattre, Amiens, CRDP Amiens, 1995.

L'Enfant de l'ennemi, Paris, Aubier, 1995.

La Guerre des enfants (1914-1918), Paris, Armand Colin, 1993.

1870. La France dans la guerre, Paris, Armand Colin, 1989.

1914-1918. Les combattants des tranchées, Paris, Armand Colin, 1986 (traduction anglaise : Men at war, 1914-1918, Oxford, Berg, 1992).

Stéphane Audoin-Rouzeau, Quelle histoire. Un récit de filiation, 1914-2014, Paris, Hautes Études/Gallimard/Le Seuil, 2013 (nouvelle édition en 2015, avec un supplément inédit : Quelle histoire. Un récit de filiation, 1914-2014. Suivi de : Du côté des femmes, Paris, Le Seuil, 2015 ; traduction en roumain : Razbouil unei Famili, 1914-2014, Bucarest, Corint, 2014).

Stéphane Audoin-Rouzeau, Les Armes et la chair. Trois objets de mort en 14-18, Paris, Armand Colin, 2009.

Stéphane Audoin-Rouzeau, Combattre. Une anthropologie historique de la guerre moderne, XIXe-XXIe siècle, Paris, Le Seuil, 2008.

Stéphane Audoin-Rouzeau, Cinq deuils de guerre, 1914-1918, Paris, Noêsis, 2001.

Stéphane Audoin-Rouzeau, L'Enfant de l'ennemi, Paris, Aubier, 1995.

Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle. Vol. 1. Les Structures du quotidien – vol. 2. Les Jeux de l'échange – vol. 3. Le Temps du monde, Paris, Armand Colin, 1979.

André Burguière, « Histoire d'une histoire : la naissance des Annales », Annales. E. S. C., vol. 34, n° 6, 1979, p. 1347-1359.

Pierre Clastres, La Société contre l'État. Recherches d’anthropologie politique, Paris, Minuit, 1974.

Thierry Cruvellier, Le Tribunal des vaincus : un Nuremberg pour le Rwanda ?, Paris, Calmann-Lévy, 2006.

Arlette Farge, Dire et mal dire, l’opinion publique au XVIIIe siècle, Paris, Le Seuil, 1992.

Maurice Godelier, Rationalité et irrationalité en économie, Paris, Maspero, 1966.

Françoise Héritier, L'Exercice de la parenté, Paris, Gallimard, 1981.

Marcel Mauss, Œuvres, vol. III. Cohésion sociale et division de la sociologie, Paris, Minuit, 1969.

Marcel Mauss, Œuvres, vol. I. La fonction sociale du sacré, Paris, Minuit, 1968.

Marcel Mauss, Œuvres, vol. II. Représentations collectives et diversité des civilisations, Paris, Minuit, 1968.

Margaret Mead, Mœurs et sexualité en Océanie, Paris, Terre Humaine, 1963.

René Rémond, Les Droites en France de 1815 à nos jours. Continuité et diversité d'une tradition politique, Paris, Aubier-Montaigne, 1954.

Jean-Pierre Warnier, Construire la culture matérielle. L'homme qui pensait avec ses doigts, Paris, PUF, 1999.