La politique des indicateurs
Entretien avec Alain Blum — Directeur de recherche — INED, EHESS (CERCEC)
Juliette Cadiot — Maîtresse de conférences — EHESS (CERCEC)
Alain Blum est démographe, et aussi historien des appareils statistiques. Il propose une réflexion sur l’historicisation et la politisation des outils démographiques, à travers une connaissance approfondie de l’histoire de la démographie. Locuteur du russe, il est spécialiste en histoire soviétique. Il analyse tant la démographie que l’appareil qui la produisait en URSS. Il fait pour sa part usage de sources individuelles pour faire émerger des descriptions démographiques alternatives aux visions gouvernementales.
Résumé
Une vie, un parcours de recherche.
Entretien publié le 23-01-2018
Dernière modification le 24-01-2018
Langue originale : French Lire la version English
  • Biographie
  • Bibliographie de Alain Blum
  • Bibliographie de l'entretien

Alain Blum est un historien, démographe et statisticien français, né en 1958. Polytechnicien, il s’est ensuite tourné vers la démographie. Il participe, à l’Institut national d'études démographiques (INED), à une enquête sur les mobilités avec Maurizio Gribaudi, où ils font usage de sources individuelles en démographie.

Alain Blum est spécialiste des mondes russophones. Sa thèse, soutenue en 1992 sous la direction de Marc Ferro, portait sur les systèmes démographiques soviétiques. Dans l’ouvrage qui en est issu, Naître, vivre et mourir en URSS, l’auteur analyse l’histoire démographique de l’URSS, mais aussi l’histoire de ses outils statistiques et de son appareil démographique.

Il devient, en 1994, directeur de recherches à l'Institut national d'études démographiques, au département méthodes et prévision. Directeur d’études associé à l’EHESS, il a dirigé le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC) jusqu’en 2012.

Lors de la controverse qui a eu lieu en France sur les « statistiques ethniques » dans les années 2000, il a pris position contre les « statistiques ethniques », critiquant les dispositifs d’enquête mis en œuvre à l’INED par l’équipe de l’enquête « Trajectoires et Origines » sous la houlette de Patrick Simon ; cette controverse faisait écho à la critique que son mentor Hervé Le Bras,- avait développée dix ans plus tôt sur l’enquête de Michèle Tribalat à l’INED sur l’immigration.

Ses recherches actuelles portent sur les déplacements forcés des populations, à travers les trajectoires des « déportés spéciaux » : il réfléchit notamment sur la relation entre violence politique et transformations démographiques et sociales. Il participe à la mise en place d’Archives sonores du Goulag.

(avec Yuri Shapoval) Faux coupables : surveillance, aveux et procès en Ukraine soviétique, 1924-1934 : l'exemple de M. Gruševskij et S. Efremov, Paris, CNRS Éditions, 2012.

(avec France Guérin-Pace, Hervé Le Bras) « La statistique, piège ethnique », Le Monde, 10 novembre 2007.

Naître, vivre et mourir en URSS, Paris, Payot, [1994] 2004.

(avec Martine Mespoulet) L’Anarchie bureaucratique. Statistique et pouvoir sous Staline, Paris, La Découverte, 2003.

(avec France Guérin-Pace) Des Lettres et des chiffres. Des tests d'intelligence à l'évaluation du « savoir lire », un siècle de polémique, Paris, Fayard, 2000.

« Comment décrire les immigrés ? À propos de quelques recherches sur l’immigration », Population, n° 3, 1998, p. 569-588.

Démographie et politique en Russie. Problèmes politiques et sociaux, Paris, La Documentation française, 1993.

(avec Maurizio Gribaudi) « Les déclarations professionnelles. Pratiques, inscriptions, sources », Annales E.S.C., vol. 48, n° 4, 1993, p. 987-995.

« La démographie de l'Union soviétique », in Annales de Démographie historique, Paris, Éditions de l'EHESS, 1992.

Mathématiques et Statistiques appliquées aux sciences sociales, Paris, Dunod, 1991.

(avec Maurizio Gribaudi) « Des catégories aux liens individuels  : l’analyse statistique de l’espace social », Annales, vol. 45, no 45, 1990, p. 1365‑1402.

Cris Beauchemin, Christelle Hamel, Patrick Simon (dir.), Trajectoires et origines  : enquête sur la diversité des populations en France, Paris, INED éditions, 2015.

Alain Desrosières, Laurent Thévenot, Les Catégories socioprofessionnelles, Paris, La Découverte, 1988.

Alain Desrosières, La Politique des grands nombres : histoire de la raison statistique, Paris, La Découverte, 1993.

Maurizio Gribaudi, Itinéraires ouvriers. Espaces et groupes sociaux à Turin dans la première moitié du XXe siècle, Paris, Éditions de l'EHESS, 1987.

Paul Schor, Compter et classer. Histoire des recensements américains, Paris, Éditions de l’EHESS, 2009.

Michèle Tribalat, Faire France  : une grande enquête sur les immigrés et leurs enfants, Paris, La Découverte, 1995.