Histoire et politique en Pologne
Entretien avec Valentin Behr — Docteur en Science politique — Université de Strasbourg (SAGE)
La loi du 26 janvier 2018 votée par la Diète polonaise vise à condamner les personnes qui « attribuent à la Nation polonaise ou à l’État polonais une responsabilité ou bien une co-responsabilité pour les crimes nazis commis par le Troisième Reich (…), ou bien pour d’autres crimes de guerre ou crimes contre l’humanité ». Pour Valentin Behr, docteur en science politique, cette loi résulte de la politique historique polonaise du parti au pouvoir, le PiS (Droit et Justice). Depuis des décennies, ce parti conservateur soutient, entre autres, le déni historique d'une participation de Polonais à l'extermination des Juifs de Pologne. Quels sont les acteurs, historiens et hommes politiques, à l’origine de cette politique ? Dans quel contexte cette loi s’inscrit-elle ? Peut-on comparer cette situation avec le cas français, où l’on a longtemps ignoré la part de responsabilité de l’État dans le génocide des Juifs ?
Résumé
Valentin Behr analyse les mesures prises par la loi du 26 janvier 2018, dans le contexte politique polonais actuel, et élabore une comparaison avec la remise en cause, en France, des sciences sociales critiques, à travers la notion de « repentance ».
Entretien publié le 13-06-2018
Dernière modification le 04-07-2018
Langue originale : French Lire la version English
  • Bibliographie de Valentin Behr
  • Bibliographie thématique

« Historical policy-making in post-1989 Poland : a sociological approach to the narratives of communism », East European Politics and Societies, vol. 18, n° 1, 2017, p. 81-95.

« Genèse et usages d’une politique publique de l’histoire. La ‘politique historique’ en Pologne », Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 46, n° 3, 2015, p. 21-48.

Barbara Engelking, Jan Grabowski, Dariusz Libionka (dir.), Dalej jest noc. Losy Żydów w wybranych powiatach okupowanej Polski, Varsovie, Centrum Badań nad Zagładą Żydów, 2018.

Jan Tomasz Gross, Les Voisins : 10 juillet 1941, un massacre de Juifs en Pologne, Paris, Fayard, 2002.

Robert Paxton, La France de Vichy : 1940-1944, Paris, Le Seuil, 1973.