Passés Futurs - Revue - Numéro 8
Ce que les artistes font à l'histoire

Si pour Nietzsche l’art exige l’oubli, de nombreux artistes cultivent aujourd’hui la mémoire, et certains d’entre eux se proposent même comme les véritables médiateurs du passé. Ils convoquent archives et témoignages en quête d’une vérité longtemps enfouie derrière une histoire « officielle », ou qui passe pour telle. Quelles sont les motivations de ces ressaisies de certains moments de l’histoire ? Comment les différentes traces de ces temps perdus sont-elles utilisées, sélectionnées, recoupées ? Quelles sont les stratégies adoptées pour restituer ces passés ? Voici quelques-unes des questions abordées par les auteurs de ce dossier consacré aux usages artistiques de l’histoire, de la Deuxième Guerre mondiale à nos jours.

 

Dossier coordonné par Olivier Abel, Thomas Hirsch et Sabina Loriga

 

décembre 2020

  • Numéros (8)
  • Dossiers
  • Tous les objets
Ce que les artistes font à l'histoire

Si pour Nietzsche l’art exige l’oubli, de nombreux artistes cultivent aujourd’hui la mémoire, et certains d’entre eux se proposent même comme les véritables médiateurs du passé. Ils convoquent archives et témoignages en quête d’une vérité longtemps enfouie derrière une histoire « officielle », ou qui passe pour telle. Quelles sont les motivations de ces ressaisies de certains moments de l’histoire ? Comment les différentes traces de ces temps perdus sont-elles utilisées, sélectionnées, recoupées ? Quelles sont les stratégies adoptées pour restituer ces passés ? Voici quelques-unes des questions abordées par les auteurs de ce dossier consacré aux usages artistiques de l’histoire, de la Deuxième Guerre mondiale à nos jours.

 

Dossier coordonné par Olivier Abel, Thomas Hirsch et Sabina Loriga

 

décembre 2020

Ce que les artistes font à l'histoire

Si pour Nietzsche l’art exige l’oubli, de nombreux artistes cultivent aujourd’hui la mémoire, et certains d’entre eux se proposent même comme les véritables médiateurs du passé. Ils convoquent archives et témoignages en quête d’une vérité longtemps enfouie derrière une histoire « officielle », ou qui passe pour telle. Quelles sont les motivations de ces ressaisies de certains moments de l’histoire ? Comment les différentes traces de ces temps perdus sont-elles utilisées, sélectionnées, recoupées ? Quelles sont les stratégies adoptées pour restituer ces passés ? Voici quelques-unes des questions abordées par les auteurs de ce dossier consacré aux usages artistiques de l’histoire, de la Deuxième Guerre mondiale à nos jours.

 

Dossier coordonné par Olivier Abel, Thomas Hirsch et Sabina Loriga

 

décembre 2020

Type