Octobre 1917 : nouvelles approches historiographiques (séminaire)

Ce cycle de séminaires, organisé durant l’année universitaire 2016-2017, a pour objectif de mettre en dialogue les historiens travaillant sur 1917 et leurs collègues issus d’autres disciplines des sciences sociales ou travaillant sur les ruptures révolutionnaires dans d’autres aires géographiques. Cette confrontation des disciplines et des aires concernées permettra d’enrichir les réflexions sur les circulations du modèle révolutionnaire après 1917.

 

21 novembre 2016

Serge Jouravliev (Institut d’histoire de la Russie, Moscou)

« Trois regards sur la révolution de 1917 dans la Russie contemporaine : discours politiques, discussion scientifque et opinion publique »

 

28 novembre 2016

Tamara Kondratieva (Cercec) et Éric Aunoble (Université de Genève)

« La révolution d’Octobre : tournant du XXe siècle ou erreur tragique ? Essai historiographique »

 

12 décembre 2016

Juliette Cadiot (Cercec, EHESS)

« L'improbable fin de l'empire de Russie. L'assemblée constituante et la question de la représentation de la diversité impériale »

 

9 janvier 2017

Anne O’Donnell (New York University)

« Money, markets, needs and norms: the search for ‘real value’ in the Russian Revolution »

 

16 janvier 2017

Ron Suny (University of Michigan)

« The Evolution of a Bolshevik: Stalin and the Prerevolutionary Social Democratic Movement »

 

13 février 2017

Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg)

« Rembobiner la révolution. Les sources audiovisuelles russes en 1917 »

 

20 février 2017

Thomas Chopard (University of London)

« La révolution, les Ukrainiens et les autres. 1917, libération et limitation des droits des minorités »

 

6 mars 2017

Yanni Kotsonis (New York University, Jordan Center for the Advanced Studies on Russia)

« Russian Economic Collapse in Historical Perspective, 1913-1920 »

 

20 mars 2017

William Rosenberg (University of Michigan)

« Beyond the Great Stories: Scarcity, Loss, and the Problem of Power in Revolutionary Russia »

 

24 avril 2017

Boris Kolonitski (Université européenne de Saint-Pétersbourg)

« La chute de la monarchie et la naissance du culte du ‘guide du peuple’ »

 

29 mai 2017

Aaron Retish (Wayne State University)

« Making Justice Revolutionary: Legal Class Warfare and Popular forms of Justice in Russia »

 

12 juin 2017

Jean-François Fayet (FNS-UNIL, Université de Fribourg) et Emilia Koustova (GEO, Université de Strasbourg)

« Histoire des commémorations de la révolution d’Octobre, de 1917 à 1927 »

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Repenser l'espace public

Depuis le XVIIIe siècle, la séparation public-privé structure nos sociétés. Alors que dans la sphère privée, l'individu construit un rapport à soi et s'affirme en tant que tel, dans la sphère publique, les différents acteurs sociaux s'expriment sur ce que devrait être l'intérêt général et contribuent ainsi à construire la notion du bien commun. Retours sur les différentes formes de l'espace public.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Faire des sciences sociales 

Guidés par quelques intuitions et armés de leur réflexivité, les chercheurs en sciences sociales construisent leurs objets, élaborent des dispositifs d'enquête, interprètent les données de terrain. La démarche scientifique est ainsi une contribution à l'interprétation du monde.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

La Turquie de l'Empire ottoman à nos jours

La Turquie, depuis le tournant autoritaire du président turc Recep Tayyip Erdogan, est au cœur des enjeux nationaux et internationaux. Les notices relatives à la Turquie présentées ici interrogent le rapport au pouvoir au sein de cet espace et ce, dans la longue durée. Ces dernières font la part belle aux acteurs sociaux tels que l’État, les notables locaux, etc., via l’exploration et l’analyse du processus de modernisation dans l’Empire ottoman et en Turquie ainsi que des ressorts de la domination étatique.