Les héros d'Alibaba

阿里巴巴‘天天正能量’的战疫英雄

Un "héros" récompensé

Le 4 mars 2020, Hao Jin, agriculteur de Changde reçoit un prix de 20 000 yuan de la part du Journal matinal de Xiaoxiang et de la fondation « De l’énergie positive tous les jours » d’Alibaba pour avoir fait don de 18 000 masques, ce lot représentant pour lui une valeur équivalente à 4 mois de salaire. Un employé de la structure financée par Alibaba commente : « En face d’une grande catastrophe, lorsque l’on est réellement amené à trancher entre bien et mal, l’humanité des gens ordinaires comme Hao Jin, irradiant dans les moments cruciaux, fait pâlir en comparaison les enjeux de la poursuite folle du gain matériel ».

Journal matinal de Xiaoxiang (Xiaoxiang chenbao), 6 mars 2020.

L'exemplarité en temps de crise

Depuis l’émergence du Covid-19 en Chine, les récits du dévouement et des souffrances d’individus s’étant illustrés dans la « guerre contre l’épidémie » (zhan-yi, 战疫) sont mis en avant dans les médias au sein d’une rhétorique de l’héroïsme et de l’exemplarité, souvent en association avec la métaphore guerrière. Courant février, plusieurs textes législatifs sont promulgués à l’échelon local et national afin d’inciter les institutions locales à identifier, récompenser et promouvoir les comportements méritoires, en particulier ceux des soignants dont l’engagement est « particulièrement remarquable »1. Le 23 février 2020, le Conseil des Affaires de l’État leur permet d’obtenir les honneurs de martyrs (lieshi baoyang, 烈士褒扬) et une reconnaissance pour progressisme (xianjin biaozhang, 先进表彰)2. Ces distinctions sont associées à l’obtention de privilèges sociaux pour soi et sa famille, tels que des facilités d’embauche dans la fonction publique ou d’entrée dans une école, l’obtention d’une pension ou d’un régime d’assurance médicale particulière, etc.

Comme c’est souvent le cas lors de catastrophes, la rhétorique de l’héroïsme met en récit, et donc contribue à cadrer et à faire sens de l’effort de gestion de crise à l’échelle individuelle. Lors du tremblement de terre de Wenchuan en 2008, des fondations semi-étatiques ont œuvré à ce que le récit d’enseignants se mettant en danger afin de protéger leurs élèves fasse l’objet d’une grande publicité, tandis que ceux ne l’ayant pas fait ont été condamnés moralement. La récompense d’individus exemplaires est aussi une pratique courante en dehors des temps de crise. Depuis les années 1990, un dispositif gouvernemental certifie et récompense localement des individus ayant porté secours à autrui vertueusement dans un lieu public (jian-yi-yong-wei renyuan, 见义勇为人员) dans le but de lutter contre la criminalité et la non-assistance à personne en danger3. Il s’agit ainsi de reconnaître le « bien » qu’il a été possible d’accomplir, mais aussi d’orienter les conduites vers le « bien » à accomplir.

Depuis la déclaration de l’épidémie en Chine, on peut distinguer différents corpus de héros en fonction des acteurs qui les promeuvent et des figures d’autorités auxquelles le corpus est associé : il peut s’agir d’individus récompensés par les dons d’une entreprise ou d’une association locale, ou bien d’individus sélectionnés pour apparaitre au sein de séries dédiées telles que « Les héros en guerre contre “l’épidémie” auxquels Xi Jinping rend hommage » (Xi Jinping zhijing de zhan ‘yi’ yingxiong, 习近平致敬的战‘疫’英雄) de l’agence de presse Xinhua4. À ces corpus correspondent des mécanismes de sélection différents, en général non divulgués, mais dont les modalités varient de façon significative : certaines campagnes de sélection sont ouvertes à la participation d’internautes, d’autres réservées à un comité anonyme.

Au sein de ce phénomène pluriel de désignation de héros et d’octroi de récompenses encouragé par l’État, nous nous intéressons ici à la contribution de la multinationale Alibaba. Si les relations entre le Parti communiste chinois et les grandes entreprises technologiques chinoises sont difficiles à étudier, on sait néanmoins que l’influence du Parti est grandissante5 au sein de ces entreprises dont la possible participation à des projets de gouvernance à l’intérieur et à l’extérieur de Chine – souvent à travers l’élaboration d’instruments de surveillance et de contrôle6 – est régulièrement questionnée7. Par ailleurs, Ma Yun, président d’Alibaba Group, est membre du Parti Communiste et jouit d’un certain crédit politique. Dans le recueil officiel Les Héros ordinaires de Chine 2002-20128, il est l’une des rares personnes ne faisant pas partie de l’administration dont le discours d’appréciation au sujet de l’exemplarité d’un des héros est cité.

Par son programme « De l’énergie positive tous les jours » (Tiantian zhengnengliang, 天天正能量), qui agit en coopération avec une centaine de journaux locaux partout en Chine, Alibaba est devenu un acteur de premier plan dans la récompense de ceux dont le travail requiert la présence sur le terrain. Dans ce texte, nous nous interrogeons sur les spécificités de ce mode de politisation de l’engagement individuel qui se base sur l’exemplarisation, ainsi que sur ce que la mise en œuvre de la campagne peut nous apprendre sur le gouvernement par l’exemple en Chine.

La création de la plateforme « De l’énergie positive tous les jours » (2013)

Le 5 juillet 2013, Alibaba annonce la création du « programme » ou de la « fondation » (la structure est tantôt dénommée xiangmu ou gongyi jijinhui) « De l’énergie positive tous les jours », et promet d’y investir 5 à 10 millions de yuan par an9. Depuis lors, ce projet est un leader dans le « Classement des indices d’intérêt public » (Zhongguo gongyi zhishu bang, 中国公益指数榜) publié par Sina Weibo10. Il répond aux attentes de l’État en matière de « responsabilité sociale des entreprises »11 devenue, depuis le milieu des années 2000, un facteur d’évaluation important des grandes entreprises sur le territoire chinois. Dans ce cadre, les entreprises sont sollicitées pour participer au financement ou à la réalisation d’œuvres charitables12 ou philanthropiques de grande envergure, notamment lors de la gestion de catastrophes naturelles. Alibaba est classée parmi les entreprises les plus « proactives » de ce point de vue. Mais le programme « De l’énergie positive tous les jours » ne peut pas simplement être classée parmi les œuvres de charité ou de philanthropie.

En partenariat avec une centaine de publications proches du gouvernement, il s’agit d’une plateforme qui promeut et récompense des individus afin de « diffuser les énergies positives, développer le vrai, le bien et le beau » (chuanbo zheng nengliang, hongyang zheng shan mei, 传播正能量、弘扬真善美)13. L’« énergie positive »14 renvoie à une action transportant en elle un message qui, lorsqu’il se diffuse, permet de réveiller chez le destinataire la même fibre de bonté que celle ayant conduit à sa réalisation. Par sa circulation de proche en proche, l’énergie positive permet de construire ainsi un ordre politique et économique sain, construit à partir de l’identification et du partage de principes moraux. Sur la bannière du compte Weibo de « De l’énergie positive tous les jours », est d’ailleurs inscrite la formule « Si tu es ainsi, alors le monde est ainsi » (ni zheyang, shijie jiu zheyang, 你这样,世界就这样). On peut lire cette formule en référence à un axiome présent dans la culture politique chinoise selon lequel la transformation morale de l’individu est un mode premier de transformation de la société.

Cette plateforme entend aider à la diffusion des énergies positives en permettant à « tout le monde de participer à la définition et la diffusion de l’énergie positive » – en interagissant avec la plateforme en ligne par l’intermédiaire des réseaux sociaux Weibo et Wechat principalement – ainsi qu’en « [faisant] du principe “les gens bien sont bien rétribués” (haoren you haobao, 好人有好报) un consensus social »15. Toutes les semaines, une personne sélectionnée par l’équipe du programme reçoit une somme qui peut varier entre 1 000 et 10 000 yuan, selon l’engagement des internautes.

Depuis 2013, « De l’énergie positive tous les jours » est à l’origine de nombreuses campagnes reprenant souvent des thèmes déjà balisés par le Parti Communiste et réalisées en général en partenariat avec la presse locale. En juin cette année-là, il s’agit d’organiser la recherche d’une dame qui a abandonné son siège dans le métro de Shanghai afin de nettoyer les restes de pastèque qu’un passager avait laissés derrière lui. La dame demeurait anonyme jusqu’à ce que « De l’énergie positive tous les jours » la retrouve et lui décerne un prix de 20 000 yuan. En 2014, un prix de 100 000 yuan est décerné à l’ancien diplomate Zhu Mincai et son épouse pour avoir enseigné dans les régions montagneuses de la province de Guizhou pendant dix ans.

« De l’énergie positive tous les jours » en temps de pandémie

Depuis février 2020, partout en Chine, des journaux du soir provinciaux, des quotidiens municipaux et des revues de diffusion nationale (tel que le Quotidien de la jeunesse) publient tous les jeudis les portraits de héros issus d’une « liste de héros de la guerre contre l’épidémie » (zhan-yi-yingxiong bang, 战疫英雄榜) constituée en partenariat avec « De l’énergie positive tous les jours ».

Voici un des messages qui expliquent les modalités de la campagne débutée en février 2020, « Histoires d’énergie positive. Héros de la guerre contre l’épidémie ».

1, Cliquer sur le bouton « j’aime » en dessous du message publié permet au jury de voir ton approbation. Si le nombre de vote du jury est similaire, le nombre de « j’aime » devient alors la base de notre sélection.

2, Cliquer sur le bouton « partager » en dessous de l’histoire permet à la bonne action de se diffuser avec plus d’ampleur.

3, Si vous êtes membre du jury : le jury peut utiliser son compte Wechat [messagerie électronique et interface de partage de contenus] pour enregistrer son vote. Chaque membre peut voter une fois, avec un nombre maximal de 6 histoires sélectionnées. Après la sélection, cliquer sur le bouton « soumettre son vote » en bas de la page. Le vote se fait jusqu’au mercredi à minuit.

De l'énergie positive tous les jours

La volonté de « donner au public le pouvoir de décision vis-à-vis de ce qui relève de l’intérêt commun », se traduit par la possibilité, pour l’internaute, de soumettre un candidat puis de « voter » sur l’interface en cliquant sur le bouton « j’aime » (zan, 赞) en dessous du message publié par l’équipe de « De l’énergie positive tous les jours ». Le portrait du candidat n’apparaissant sur le compte officiel que si la candidature est présélectionnée par les administrateurs, le vote n’intervient donc qu’après une première sélection de la part de la structure. De même, le candidat ne sera finalement choisi que si le vote du comité composé des représentants de la fondation Alibaba et du journal local est en accord avec celui des internautes. En théorie, le vote des internautes a seulement le pouvoir d’influer sur le montant de la somme reçue par le candidat.

Les dépêches annoncent que six personnes par semaine reçoivent un prix de 10 000 yuan pour leur engagement dans la lutte contre l’épidémie ainsi qu’un certificat (zhengshu, 证书), qui se présente sous la forme d’un diplôme à deux signatures16. Les personnes qui reçoivent ce certificat peuvent ne plus être en vie ; dans ce cas, c’est l’acte réalisé plus que l’acteur qui l’a accompli qui semble important à promouvoir.

Voici un « Certificat honorifique » décerné à titre posthume dans le district de Gusu, subdivision administrative de la province du Jiangsu placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Suzhou, près de Shanghai.

Son détenteur, Xu Peng, 39 ans, était chef d’une équipe mobile de Blue Sky Rescue, une des plus grosses ONG de sauvetage en Chine. Il meurt victime d’un accident de voiture tandis qu’il se rendait à Wuhan, après avoir travaillé en tant que bénévole seize jours de suite « sans penser à recevoir aucune rémunération, sans se soucier des dangers, en première ligne, livrant du matériel pour combattre l’épidémie ».

On lit sur le certificat : « Dans le cadre de la campagne de sélection organisée par “De l’énergie positive au quotidien” d’Alibaba, Xu Peng reçoit le prix de héros de guerre contre le virus. Il lui est attribué ce certificat ainsi que le prix de 20 000 yuan afin de l’encourager. »

Si Xu Peng reçoit le double de la somme annoncée, c’est peut-être en raison de la taille du public qui s’est constitué autour de ce récit, mais aussi du fait qu’il a perdu la vie. Il est en effet commun que la somme d’une récompense augmente selon la gravité des dommages encourus. Par ailleurs, ce n’est pas le cas ici, mais il arrive que la somme soit présentée comme une aide ou un réconfort pour la famille. Un mode de légitimation répandu de l’obtention du prix repose également sur le fait que celui-ci est souvent redistribué par le héros à des fins charitables à l’échelle locale.

Le document, daté du 22 février 2020, est signé à gauche par le tampon « Alibaba - De l’énergie positive tous les jours » et à droite par « le média en coopération (hezuo meiti, 合作媒体) », le Journal du soir de Gusu. La suite de l’article décrit la cérémonie pleine d’émotion qui a réuni ses collègues de travail et d’autres bénévoles devant son cercueil.

Journal du soir de Gusu (Gusu wanbao), 23 février 2020 (lien).

Certificat honorifique d'Alibaba

Comme l’annoncent les responsables du programme à son ouverture, la récompense inscrit l’engagement de l’individu dans un ordre de justice basé sur le principe de la bonne rétribution, dont l’institution qui récompense est alors garante. Le prix que reçoit l’individu ne consiste pas en la réparation d’un préjudice – il n’est pas reconnu en tant que victime, même si les dommages qu’il a encourus sont fortement mis en scène – ni en la rétribution d’un travail, même s’il fait partie des travailleurs employés « en première ligne (yi xian) ». Le prix vient reconnaître un individu exemplaire, pour un engagement personnel dont la rétribution peut consister en la « réalisation d’un rêve ».

Le 7 mars 2020, une nouvelle campagne voit le jour, le « rêve des héros communs » (gongyuan yingxiong meng, 共圆英雄梦), associée à l’ouverture d’un fonds de 3 millions de yuan. Depuis, le compte Weibo de « De l’énergie positive tous les jours » abonde régulièrement les portraits de 100 personnes dont le programme a permis de « réaliser les rêves ». Il peut s’agir d’un album dédicacé de Jay Chou remis à une infirmière, comme d’un voyage sur la Grande muraille offert à un médecin et son père.

Les lieux du gouvernement par l'exemple en Chine

Par le financement et la coordination d’une telle structure, Alibaba prend part à l’activité de définition des comportements bénéfiques et louables au sein de la société. Ce à quoi est attribuée une grande portée politique, comme l’explique cet article paru début mars dans le Journal de la Conférence consultative politique du peuple chinois (Renmin zhengxie bao) :

« Ils sont devenus de vrais célébrités : le récit d’énergie positive de l’enfant du Hunan a été cliqué plus de 300 millions de fois, la vidéo de Li Baomin le conducteur du Shanxi plus de 100 millions de fois, et sur les nombreuses plateformes de “De l’énergie positive tous les jours”, la liste de “héros de la guerre contre l’épidémie” suscite l’expression d’innombrables honneurs et débats…

Ce genre d’initiative exerce une influence subtile sur les gens. Selon les retours que nous avons obtenus, les conducteurs de poids lourds qui sont venus de tous les endroits pour transporter des marchandises vers Wuhan se retrouvent souvent devant un manque de compréhension, voire même du rejet, de la part de leurs proches. Les récompenses qu’ils reçoivent de la part des médias et de “De l’énergie positive tous les jours” leur apportent du réconfort. Selon les nouvelles reçues par “De l’énergie positive tous les jours”, ces “héros inattendus” reçoivent désormais davantage de compréhension et d’accueil.

Récompensé par ce programme, Yu Tianyang est un lycéen en spécialité infirmerie. Il est le bénévole le plus jeune ayant travaillé à l’hôpital Fangcang de Dajian. Sur le compte Tiktok de “De l’énergie positive tous les jours”, la vidéo de Yu Tianyang a fait l’objet d’innombrables commentaires : “Même si je n’étudie pas le métier d’infirmier, est-ce que je peux devenir volontaire ?”, “Je suis lycéen.ne, j’ai moi aussi envie de devenir bénévole, auprès de qui puis-je m’inscrire ?” »17.

L’efficacité du projet de récompense est souvent mesurée en fonction de sa capacité à orienter les conduites. Le programme « De l’énergie positive tous les jours » pose ainsi beaucoup de questions à propos des acteurs et des lieux du gouvernement en Chine. Dans cette perspective, il serait intéressant de pouvoir aller plus loin dans la compréhension du partenariat entre « De l’énergie positive tous les jours » et les journaux officiels locaux qui, non seulement rendent public ce que le gouvernement veut rendre public, mais aident aussi celui-ci à agir publiquement. Hors période de crise, les journaux sont déjà régulièrement contactés par l’administration locale afin de diffuser le portrait de personnes exemplaires. Sans la possibilité de mener plus avant l’enquête, de nombreuses questions et hypothèses peuvent être soulevées. Les journaux permettent-ils simplement à la structure de bénéficier d’un ancrage et d’un auditoire local ? Sont-ils aussi un moyen d’enregistrer, de faire voir, de comptabiliser le travail réalisé par la fondation qui devra ultérieurement en rendre des comptes ? Sont-ils amenés à valider ou à partager leur expertise relative à la bonne rédaction de récits édifiants ? La portée du travail réalisé par ce partenariat interroge en outre la nature des entreprises privées en Chine et la façon dont elles peuvent être associées, directement ou indirectement, à des projets de gouvernement.

Unfold notes and references
Retour vers la note de texte 8634

1

Il s’agit des derniers articles des textes concernant l’amélioration « raisonnée » des conditions d’exercice du personnel hospitalier en première ligne. Ces textes ont été promulgués début février, à l’instar de ce que le NPC Observer appelle les « COVID Decisions ». Voir par exemple : Conseil des affaires de l’État, « Avis concernant l’amélioration des mesures relatives aux conditions de travail et à protection de la santé mentale et physique du personnel hospitalier en première ligne (Guanyu gaishan yixian yiwu renyuan gongzuo tiaojian qieshi guanxin yiwu renyuan shenxin jiankang ruogan cuoshi de tongzhi) », promulgué le 11 février 2020 (lien) ; Gouvernement du Hubei, « Avis concernant l’amélioration des mesures relatives au soutien et à l’encouragement du personnel hospitalier en première ligne dans le contrôle et la prévention de l’épidémie du nouveau coronavirus (Guanyu jin yi bu guan’ai he jili xin-guan-feiyan yixing fangkong yixian yiwu renyuan de ruogan cuoshi de tongzhi) » promulgué le 18 février 2020 (lien).

Retour vers la note de texte 8635

2

Bureau d’information du Conseil des affaires de l’État, « Avis concernant l’implémentation des mesures pour l’amélioration générale de la protection et du soutien du personnel hospitalier (Guanyu quanmian luoshi jin-yi-bu baohu guanxin aihu yiwu renyuan ruogan cuoshi de tongzhi) », le 23 février 2020 (lien).

Retour vers la note de texte 8636

3

Ce phénomène est abordé dans une thèse en cours sur la façon dont, en Chine, différents acteurs conçoivent des sanctions légales, morales, politiques afin d’élaborer un engagement civil d’assistance. Chayma Boda sous la direction de Isabelle Thireau et Carole Gayet-Viaud, « Citoyens secourables. Entre droit, politique et morale : l’élaboration d’un engagement civil d’assistance en Chine contemporaine » à l’EHESS.

Retour vers la note de texte 8645

4

Le 10 mars 2020, Xi Jinping visite Wuhan pour rendre hommage aux travailleurs qui combattent le virus « en première ligne ». Le 22 mars, l’agence de presse Xinhua crée la série « Les héros de la guerre contre “l’épidémie” auxquels Xi Jinping rend hommage » (Xi Jinping zhijing de zhan ‘yi’ yingxiong). Tous les jours, une histoire sera illustrée d’un texte, d’une illustration et d’une vidéo.

Retour vers la note de texte 8646

5

Alibaba compte plus de 200 branches du Parti en son sein. À l’intérieur de l’entreprise, ces comités disposent d’un droit de regard sur les recrutements et promotions, ils diffusent également les consignes d’un travail politique à effectuer, sous la forme d’une vigilance à avoir vis-à-vis de son travail et de celui des autres, des objectifs de l’entreprise.

Retour vers la note de texte 8647

6

En 2019, ses liens avec la création de Xuexi Qiangguo (« étudier pour rendre la Chine forte » ou « étudier Xi, rendre le pays plus fort ») sont questionnés et dénoncés par plusieurs publications. Li Pei, Cadell Cate, « Alibaba is the force behind hit Chinese Communist Party app: sources », Reuters, February 18, 2019 (lien) ; Soo Zen, Huang Heping, « Alibaba reportedly behind popular Chinese Communist Party app », South China Morning Post, February 19, 2019 (lien) ; Brice Pedroletti, « En Chine, une application sur Xi Jinping aux étranges pouvoirs. “Xuexi ”, lancée par le Parti communiste, servirait à espionner ses utilisateurs. », Le Monde, 15 octobre 2019 (lien).

Retour vers la note de texte 8648

7

Pour ce qui concerne les relations entre les grandes enterprises technologiques chinoises (BATX) et le PCC, voir le travail du Australian Strategic Policy Institute’s International Cyber Policy Centre. Danielle Cave, Samantha Hoffman, Alex Joske, Fergus Ryan and Elise Thomas, « China’s tech firms & the CCP. Mapping China’s technology giants », Australian Strategic Policy Institute, 2019 (lien).

Retour vers la note de texte 8649

8

Fondation Nationale pour la justice et le courage (Zhonghua jian-yi-yong-wei jijinhui), Les Héros ordinaires de Chine (Zhonghua pingmin yingxiong) 2002-2012, Éditions du Peuple (Renmin chubanshe), 2013.

Retour vers la note de texte 8650

9

Society and Public Welfare (Shehui yu gongyi), « La fondation Alibaba s’allie avec plusieurs sphères de la société afin de démarrer “De l’énergie positive tous les jours” (Ali gongyi xie shehui ge jie qidong ‘Tiantian zhengnengliang’) », 24 février 2018 (lien).

Retour vers la note de texte 8651

10

People’s Network-Public Welfare Channel (Renmin wang gongyi pindao), « Le 13e Prix de la responsabilité sociale des entreprises. Candidat: Alibaba “De l’énergie positive tous les jours” (di shisan jie renmin qiye shehui zeren jiang. Houxuan anli : Alibaba ‘tiantian zhengnengliang’) », 12 novembre 2018 (lien).

Retour vers la note de texte 8652

11

Depuis 2005, le concept de « responsabilité sociale des entreprises » est entré dans le droit des sociétés, le tremblement de terre de Wenchuan en 2008 a accéléré la mise en avant de ce principe. An Yu Fei, Jean-Marie Peretti, « La communication RSE des entreprises chinoises : essai de comparaison Chine-France », Monde chinois, no 46, 2016, p. 41-63 ; Benoît Vermander, « Développement durable et responsabilité sociale des entreprises en Chine contemporaine », Hérodote, no 150, 2013, p. 27-45.

Retour vers la note de texte 8653

12

Gilles Guiheux, « L’“entreprise citoyenne” en Chine », Transcontinentales, no 3, 2006, § 15-29.

Retour vers la note de texte 8654

13

China Philanthropy Times (Gongyi Shibao), « De l’énergie positive tous les jours par Alibaba (Alibaba tiantian zhengnengliang) », 16 novembre 2017 (lien).

Retour vers la note de texte 8655

14

Voir aussi : François Bougon, Brice Pedroletti, « Les mots Weibo: “énergie positive” », Le Monde, 24 novembre 2012 (lien).

Retour vers la note de texte 8657

15

Shu Di, « “De l’énergie positive tous les jours” : réveiller la bienfaisance par la récompense (“Tiantian zhengnengliang: yong jiangli huanxing shanliang)”, Journal de la Conférence consultative politique du peuple chinois (Renmin zhengxie bao), 6 mai 2014 (lien).

Retour vers la note de texte 8658

16

Journal du soir du Shanxi (Shanxi Wanbao), « Notre journal entre en partenariat avec “De l’énergie positive tous les jours” d’Alibaba afin de mettre en avant une liste de héros de la guerre contre le virus » (ben bao lianhe Ali-tiantian-zhengnengliang gongtong tuichu ‘zhan-yi-yingxiong-bang’), 11 février 2020 (lien) ; Journal de la jeunesse (Qingnian bao), « Le journal de la jeunesse s’allie avec “De l’énergie positive tous les jours” afin de trouver les héros de la guerre contre le virus » (Qingnian bao lianhe Tiantian zhengnengliang xunzhao ‘zhan-yi-yingxiong’), 11 février 2020 (lien) ; Changjiang wang, « Wuhan vous remercie ! Le Quotidien du Changjiang et le Journal du soir de Wuhan s’allient à “De l’énergie tous les jours” d’Alibaba et ont déjà récompensé 24 “héros de guerre contre le virus” » (Wuhan xiexie ni ! Changjiang ribao, wuhan wanbao lianhe Ali tiantian zhengnengliang yi jiangli 24 wei ‘zhan-yi-yingxiong’), 14 mars 2020 (lien).

Retour vers la note de texte 8659

17

Journal de la Conférence consultative politique du peuple chinois (Renmin zhengxie bao), « 80 personnes ordinaires sont élevées au rang de “héros en guerre contre l’épidémie » (80 yu wei putongren dengshang “zhan-yi-yingxiong bang” !)”, 7 mars 2020 (lien).