Qu'est-ce qu'un philosophe français ? Une sociologie des styles intellectuels
Entretien avec Jean-Louis Fabiani — CNRS/EHESS (Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA))
Gisèle Sapiro — Directrice de recherche / Directrice d'études — CNRS/EHESS (CSE/CESSP)
Que signifie faire de la sociologie des intellectuels, des années 1970 à aujourd’hui ? Jean-Louis Fabiani revient sur son parcours en racontant les environnements académiques dans lesquels il a forgé sa réflexion, du Centre de Sociologie Européenne de Pierre Bourdieu jusqu'à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, en passant par la fréquentation des sociologues rencontrés aux États-Unis (Randall Collins, seconde école de Chicago). Il évoque les questionnements épistémologiques à l'origine de ses travaux sur la sociologie des philosophes ou sur les politiques culturelles, marqués depuis toujours par un fécond dialogue interdisciplinaire.
Résumé
Une vie, un parcours de recherche.
Entretien publié le 29-07-2019
Dernière modification le 29-08-2019
Langue originale : French
  • Biographie
  • Bibliographie de Jean-Louis Fabiani
  • Bibliographie de l'entretien

Après des études éclectiques en sciences sociales à l’ENS, Jean-Louis Fabiani a travaillé pour le Centre de Sociologie de l’éducation et de la culture de Pierre Bourdieu en préparant l’agrégation de philosophie. Il réalise dans ce contexte ses premières enquêtes. Il étudie un an en Californie à San Diego (1975) avant d’entamer, dans sa thèse, une sociologie historique des philosophes français (Les philosophes de la République, 1988). Son ambition d’appliquer des outils sociologiques à des champs auparavant peu considérés par les sciences sociales se retrouve par la suite dans son travail sur la culture et les sciences exactes. Élu à l’EHESS en 1991, il y devient directeur d’études en 1996. Il a publié en 2016 une relecture des concepts et de la méthodologie bourdieusiens (Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque, Seuil).

La Société vulnérable. Évaluer et maîtriser les risques, dir. Jean-Louis Fabiani et Jacques Theys, Paris, ENS Ulm, 1987.

Les Philosophes de la République, Paris, Éditions de Minuit, 1998.

Lire en prison. Une étude sociologique, avec Fabienne Soldini, Bibliothèque publique d’information, 1995.

Après la culture légitime. Objets, publics, autorités, Paris, L’Harmattan, « Sociologie des arts », 2007.

L'Éducation populaire et le théâtre, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2008.

Qu'est-ce qu'un philosophe français ? La vie sociale des concepts (1880-1980), Paris, Éditions de l'EHESS, 2010.

Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque, Paris, Le Seuil, 2016.

Cesar Graña, Bohemian versus Bourgeois: French Society and the French Man of Letters in the Nineteenth Century, New York, Basic Books, 1964.

Joseph R. Gusfield, Symbolic Crusade: Status Politics and the American Temperance Movement, Urbana, University of Illinois Press, 1963.

Pierre Bourdieu, Méditations pascaliennes, Paris, Le Seuil, « Liber », 1997.

Pierre Bourdieu, L'ontologie politique de Martin Heidegger, in Actes de la recherche en sciences sociales, Vol. 1, n°5-6, novembre 1975.

Jean-Louis Fabiani, Les philosophes de la République, Paris, Éditions de Minuit, « Le Sens commun », 1988.

Jean Echenoz, L'occupation des sols, Éditions de Minuit, 1988.

Jean Echenoz, Lac, Paris, Éditions de Minuit, 1989.

Claude Jannoud, « La république à l’écoute de la philosophie », Le Figaro littéraire, n°13584 (2 mai 1988).

Giuseppe Bianco, Après Bergson. Portrait de groupe avec philosophe, Paris, PUF, 2015.

Jean-Louis Fabiani et Jacques Theys (dir.), La société vulnérable. Évaluer et maîtriser les risques, Paris, ENS Ulm, 1987.

Jean-Louis Fabiani et Patrick Blandin, Étude des changements sociologiques, économiques et écologiques relatifs aux forêts périurbaine, Paris, ENS Ulm, 1981.

Jean-Louis Fabiani, « Quand la chasse populaire devient un sport. La redéfinition sociale d'un loisir traditionnel », Études Rurales, n°87/88, 1982, p. 309-323.

Richard A. Peterson, « Understanding Audience Segmentation: From Elite and Popular to Omnivore and Univore », Poetics, n°21, 1992, p. 243-258.

Richard A. Peterson, Roger M. Kern, « Changing Highbrow Taste: From Snob to Omnivore », American Sociological Review, n° 61, 1996, p. 900-907.

Richard A. Peterson, « Le passage à des goûts omnivores : notions, faits et perspectives », Sociologie et sociétés, vol. 36, n° 1, 2004, p. 145-164.

Thomas E. Crow, Modern Art in the Common Culture, New Haven and London, Yale University Press, 1996.

Faudel, Khaled, Rachid Taha, 1, 2, 3 soleils, Barclay, 1998.

Jean-Louis Fabiani, Damien Malinas et Emmanuel Ethis, Avignon, le public participant, Éditions L'entretemps/La documentation française, 2008.

Philippe Coulangeon, « La stratification sociale des goûts musicaux. Le modèle de la légitimité culturelle en question », Revue française de sociologie, vol. 44, no. 1, 2003, p. 3-33.

Jean-Louis Fabiani, Qu’est-ce qu’un philosophe français ? La vie sociale des concepts (1880-1980), Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010.

Charles Camic et Neil Gross, « The New Sociology of Ideas », in J. R. Blau, The Blackwell Companion to Sociology, Malden-Oxford, Blackwell, 2004.

Neil Gross, Richard Rorty: The Making of an American Philosopher, Chicago, University of Chicago Press, 2008.

Romain Pudal, Les réceptions du pragmatisme en France (1890-2007), thèse de doctorat soutenue en 2007 à l'EHESS sous la direction de Jean-Louis Fabiani.

Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque, Paris, Le Seuil, 2016.