Le processus de décolonisation en Nouvelle-Calédonie
Entretien avec Benoît Trépied — Chargé de recherche — CNRS (IRIS)
« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ». La Nouvelle-Calédonie est engagée depuis 1988 dans un processus de décolonisation avec l’État français. Le référendum du 4 novembre 2018 portera sur l’accès à la pleine souveraineté, c’est-à-dire le transfert des compétences régaliennes de la France à la Nouvelle-Calédonie (défense, ordre public, monnaie, justice et relations internationales) : il clôt ainsi le processus de l’accord de Nouméa de 1998 qui a déjà transféré toutes les autres compétences aux autorités locales.  À quelques mois du référendum, l’anthropologue Benoît Trépied offre une analyse des forces en présence ancrée dans l’histoire longue du territoire colonisé. Comment ont émergé les revendications indépendantistes, dans le contexte de début de guerre civile des années 1980 ? Pour s’exprimer sur l’indépendance, quels citoyens pourront voter ? L’indépendance statutaire équivaut-elle à une décolonisation des rapports locaux de domination ?
Résumé
Benoît Trépied analyse en profondeur l’état des forces en présence et les enjeux sociaux découlant des siècles de colonisation qu’a connu la Nouvelle-Calédonie, quelques mois avant le référendum du 4 novembre 2018 sur l’accession à la pleine souveraineté.
Entretien publié le 13-06-2018
Dernière modification le 04-07-2018
Langue originale : French Lire la version English
  • Bibliographie de Benoît Trépied

« Le sang, le nom, la coutume. Controverses judiciaires sur la paternité kanak en Nouvelle-Calédonie », Ethnologie française, n° 1, 2018, p. 57-68.

« Une histoire kanak contre l'indépendance. Relectures familiales du passé colonial en Nouvelle-Calédonie », in S. Billaud et al (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Éditions Rue d'Ulm, 2015, p. 141-162.

« Une nouvelle question indigène outre-mer ? », La Vie des idées, 15 mai 2012.

(avec Adrian Muckle), « In the long ‘run’ : Kanak stockmen, the cattle frontier and colonial power relations in New Caledonia », Oceania, n° 80, 2010, p. 198-215.

Une mairie dans la France coloniale. Koné, Nouvelle-Calédonie, Paris, Karthala, 2010.