« Race » et beauté, le marché et l’industrie de la beauté dite ethnique. Étude comparée entre le Brésil et la France

On observe depuis quelques années l’émergence d’un marché dit « ethnique » de la beauté. Celui-ci se traduit par une offre croissante de produits et services spécifiquement adressés aux populations noires et métissés. Ceci s’accompagne d’une visibilité accrue de ces populations dans les médias et d’un effort de valorisation de leur représentation en France et au Brésil, mais également de manière plus globale. Ce que l’on souhaite interroger à travers ce travail sont les conditions et transformations sociales à l’origine de l’évolution de ce marché, mais aussi, plus largement, la question de la construction, des modes d’existence ainsi que de maintien des canons corporels.

Beauté et race

Marcha do orgulho crespo – São Paulo 26/07/2015.

L’enquête de terrain s’articule selon trois axes. Un premier travail explore, par le biais d’une enquête ethnographique dans différents salons de coiffure dits « afros », les usages et traitements ainsi que les pratiques de consommation attachées au cheveu crépu. En outre, il s’agit de saisir le rôle que jouent les discours et représentations du corps et de la couleur, du cheveu crépu, ainsi que des féminités et masculinités « noires » dans le processus de production, mais également de structuration du marché. Le deuxième axe s’intéresse ainsi à la circulation des discours et représentations associés aux populations noires (au travers des médias généralistes et spécialisés, réseaux sociaux, associations culturelles, artistiques et/ou militantes). Enfin, l’étude examine le processus d’élaboration industrielle des produits de beauté ethnique en question (construction scientifique et marketing, logiques de production, segmentation et distribution). On interroge de cette manière les relations entre production et consommation, le rapport entretenu par les différents acteurs au marché et la manière dont les producteurs structurent ce dernier. Il s’agit également d’étudier les stratégies dont les consommateurs disposent afin de faire se recomposer la demande, trouvant ainsi une alternative aux représentations et identités qui leurs sont assignées. L’étude comparative entre la France et le Brésil, dont l’importance de la tradition esthétique ainsi que le poids des services et de l’industrie de la beauté sont considérables, permet de saisir la manière dont s’articule la question de la « race » dans ces deux pays. Il s’agit de comprendre, en mettant en parallèle les expériences d’individus qui n’ont en commun, a priori, que la couleur de leur peau et la texture de leurs cheveux, de quelle manière se construit la beauté noire.

 

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Repenser l'espace public

Depuis le XVIIIe siècle, la séparation public-privé structure nos sociétés. Alors que dans la sphère privée, l'individu construit un rapport à soi et s'affirme en tant que tel, dans la sphère publique, les différents acteurs sociaux s'expriment sur ce que devrait être l'intérêt général et contribuent ainsi à construire la notion du bien commun. Retours sur les différentes formes de l'espace public.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Faire des sciences sociales 

Guidés par quelques intuitions et armés de leur réflexivité, les chercheurs en sciences sociales construisent leurs objets, élaborent des dispositifs d'enquête, interprètent les données de terrain. La démarche scientifique est ainsi une contribution à l'interprétation du monde.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

La Turquie de l'Empire ottoman à nos jours

La Turquie, depuis le tournant autoritaire du président turc Recep Tayyip Erdogan, est au cœur des enjeux nationaux et internationaux. Les notices relatives à la Turquie présentées ici interrogent le rapport au pouvoir au sein de cet espace et ce, dans la longue durée. Ces dernières font la part belle aux acteurs sociaux tels que l’État, les notables locaux, etc., via l’exploration et l’analyse du processus de modernisation dans l’Empire ottoman et en Turquie ainsi que des ressorts de la domination étatique.