Genèse d'une thèse

D'une vocation religieuse à la recherche en sciences sociales

Cet entretien a été réalisé dans le cadre du programme pluriannuel de formation INOVA du CESPRA et avec le soutien de la Direction de l'Image et de l'Audiovisuel de l'EHESS.

Ce programme permet aux doctorants du laboratoire de bénéficier d'une formation à la réalisation et au montage audiovisuel. 

 

Pour le premier entretien issu de ce projet, Garance Robert (doctorante au CESPRA) a interviewé José Dario Rodriguez Cuadros.

 

José Dario Rodriguez Cuadros (doctorant CESPRA), Genèse d'une thèse : d'une vocation religieuse à la recherche en sciences sociales.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Femmes, genre et sciences sociales

Les entretiens et l'article présentés ici proposent une pluralité de méthodes pour l'étude du genre en sciences sociales, via des disciplines et des contextes différents (le travail, la politique, la guerre). Ils ont pour point commun leur effort exemplaire de réflexivité. Ils mettent en évidence le fait que l'étude du genre est une condition prioritaire de compréhension de l'ensemble des processus sociaux et historiques étudiés par les sciences sociales du politique.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Faire des sciences sociales

Guidés par quelques intuitions et armés de leur réflexivité, les chercheurs en sciences sociales construisent leurs objets, élaborent des dispositifs d'enquête, interprètent les données de terrain. La démarche scientifique est ainsi une contribution à l'interprétation du monde.

Une collection de contenus sélectionnée sur Politika

Sciences sociales et migrations

Au cœur de l’actualité, enjeux publics et politiques majeurs mais aussi objets de débats et d’instrumentalisations sans cesse renouvelées, les migrations se sont depuis longtemps imposées à l’attention des chercheurs en sciences sociales. En témoignent ici l’histoire comparée des mouvements migratoires défendue par Nancy Green, l’approche ethnographique des zones frontalières par Chowra Makaremi, et l’analyse des migrations contraintes dans les espaces soviétique par Catherine Goussef.